Alexander McQueen : le pouvoir d’une griffe

Serais-je en train de devenir une fashion victim ?… 

Alexander McQueen_1.jpgIl y a des petits détails que seuls les plus grands créateurs peuvent se permettre. Vous savez, ces petites choses qui feraient tomber n’importe quel modèle dans le ridicule ou pire, le mauvais goût, mais qui, signés de la main d’un des plus talentueux styliste, passeraient presque pour du génie.
Pièce à conviction, ces deux petits dés ostentatoirement accrochés à cette magnifique paire d’escarpins. Ca peut vous paraître ridicule – j’en ai moi-même un peu honte, mais puisqu’ils sont griffés Alexander McQueen, ça ne me pose aucun problème.
Et pourtant, des dés sur une paire de chaussures, c’est tout de même limite… Mais bon, vu le créateur, je me dis qu’il y a peut-être un sens caché à ce détail qui m’aurait pourtant paru plus que ridicule si je ne les avais pas déniché sur Yoox. Quoique, y’a quand même pas mal d’horreurs question chaussures couture.
En clair, vous avez le choix entre deux hypothèses : un message mystérieux tablant sur le hasard de la vie ou un créateur qui se fiche de nous, tablant sur sa renommée. Je ne sais pas ce qu’il en est pour vous, mais pour mon ego, il vaut tout de même mieux que je penche pour la première hypothèse…

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here