Horrible pour horrible : acheter des Crocs ou des copies ?

Je n’ai pas encore eu le temps de comprendre l’attrait exponentiel que connaissent les « Crocs », que déjà des copies de la chose nous arrivent.

Ce que je trouve très bien avec la copie, c’est que le prix est divisé par allez, pratiquement par cinq : dix euros la paire de Twin Shoes chez Rue du Commerce, contre un prix constaté de 45euros/50 euros pour le modèle d’origine. A noter, une solde à 36 euros chez La Redoute (modèle en blanc pour femme, dont je vous sers une photo plus bas).

Alors, que des avantages à choisir le produit copié ?

– vous n’aurez pas le regret d’avoir dépensé de l’argent quand vous vous serez lassé(e) des engins, si tout compte fait vous vous sentez trop ridicule pour les porter, ou si à l’usage vous ne voyez pas pourquoi ne pas mettre simplement des « méduses » en plastique.

– moche pour moche, c’est la même chose… Look « hôpital » pour tout le monde (ce sont les même style que les chaussures d’infirmières). Mais c’est pas si simple. D’un autre côté, certains modèles de Crocs limitent les dégâts. Les étoiles sur le modèle « génériques » sont kitchissimes, même seule dans mon jardinet j’aurais peur que mon homme me voie avec. Mais de toute façon, si je portais ces chaussures, ce serait EN DEHORS de toute vie sociale (je ne comprends pas qu’on puisse les considérer comme un truc « mode »). Donc autant choisir le moins cher.

– plastique pour plastique… Celles des crocs sont en résine, garanties anti-bactérien, anti-transpiration (ah, je ne le nie pas, pour faire du kayak, du bateau, ou pateauger ailleurs, c’est parfait !).  Les clones que j’ai dénichées n’ont qu’une promesse « d’éviter les odeurs de transpiration ».

– côté confort, les Crocs ont fait leur réputation, d’après les forums que j’ai consulté.  Les Crocs ergonomiques en résine absorbent les chocs (soulageant la pression sur le dos, les hanches, etc. lors de la marche), épousent progressivement la forme du pied… Rien qu’en comparant les bêtes sur photos, je vois que l’ergonomie a occupé les méninges des designers des Crocs. Si vous choisissez les génériques, vous serez un explorateur : à vous de crier à la face du monde (ou à défaut, à nous écrire sur ce blog) si elles valent les vraies.

Moi, jusqu’à preuve du contraire, je résiste un peu au tsunami…. On verra si je finis par craquer pour les « choses ». En fait, si j’avais des enfants, ils seraient tous déjà équipés.

2 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here