Les joies de l’enfance : bottes en caoutchouc

Aujourd’hui, en région parisienne (oh « bonheur » d’y passer son été), il pleut au mois d’août. Pour certain(e)s d’entre nous, cette atmosphère nous replonge dans les joies de notre enfance. Certains voyaient leur mère, les dimanches pluvieux, sortir le rouleau à patisserie (par exemple la mienne), d’autres ont gardé le plaisir de se sentir au chaud, à la maison, en observant le déluge par la fenêtre. D’autres, j’en ai connu, adorent aller se tremper, découvrir les odeurs de terre mouillée, et rentrer prendre une douche chaude.

Et, franchement, quel enfant n’aime pas la gadoue ? Et sauter dans les flaques d’eau, pour une fois ? Tous aiment s’amuser sans se soucier de savoir si ils vont abîmer leurs habits. Voilà pourquoi les bottes en caoutchouc sont indispensables dans un garde-chaussure familial. Mais pas seulement.

Ludiques, joyeuses, confortables, elles protègent les jambes pour une promenade à la campagne (pour les peaux sensibles dans l’herbe), se nettoient en un clin d’oeil, s’enfilent rapidement pour être « tout équiper » à aller se balader. Du pur bonheur.

Alors, on choisit avec les enfants des bottes rigolotes et colorées : la botte en caoutchouc permet tous les délires. L’important, c’est qu’il ou elle les mettra volontiers !

Côté look, sous la pluie, en bottes de pluie tout est permis : avec une jupe (côté urbaine-campagnarde du dimanche), un jean, un jogging…. Pour quelques poignées d’euros (10 euros la paire en moyenne) chez Kiabi. Mention spéciale aux adorables bottes Oui-Oui (12 euros 99) qui ferraient craquer tout « ex enfant » normalement reconstitué.

2 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here