Louboutin, Yves Saint Laurent et les chaussures à semelle rouge : la suite

Louboutin, Yves Saint Laurent semelle rougeDans l’affaire Louboutin VS Yves Saint Laurent rien ne va plus, les lancers de chaussures à semelle rouge sont de plus en plus aiguisés, ce combat pointu est aussi vif que la teinte écarlate défendue par le vénéré protagoniste qui n’en est pas à son premier litige. Qui des deux donnera le coup de grâce le plus chic de la haute couture ? L’heure est à la spéculation…

Louboutin : un succès en alerte rouge

Un premier brevet déposé en 1992 officialisant la relation légendaire Louboutin – Semelle Rouge marque l’histoire d’une consécration pour l’escarpin vertigineux et son clin d’œil érotique. La semelle mythique devient un phénomène de « starisation » à chausser : Catherine Deneuve, Cameron Diaz, Nicole Kidman, Angelina Jolie, Dita Von Teese et récemment Blake Lively à qui le créateur aurait dédié une version exclusive intitulée « Blake », portent le signe éponyme.

Une profusion de chaussures Louboutin s’abat aux quatre coins de la terre, les ventes outre-atlantiques dépassant celles de l’hexagone, la marque a une présence forte dans 60 villes américaines. Sa renommé lui vaut plusieurs partenariats de haut rang, citons entre autres Jean-Paul Gauthier, Givenchy, Viktor & Rolf, Diane Von Furstenberg et en 2002,  Yves-Saint-Laurent avec lequel il aurait « associer son nom » à l’occasion de co-défilés  – prémices d’un scandale à l’horizon ?

YSL aurait peut être envoyé trop loin le bouchon de la bouteille de champagne. À tout succès apparaît le revers indécrochable de la médaille qui aurait valu à Christian Louboutin des années de combats contre les copies frauduleuses signées « made in China » et les divers tentatives de créateurs, artistes et de maison de couture susceptible de marcher sur les pieds du styliste . Yves Saint-Laurent serait en réalité  la suite d’une série d’affaires  judiciaires…

Une semelle rouge au milieu d’un tourbillon juridique

La célèbre semelle rouge ferait presque jurisprudence –  Steve Madden, Carmen Steffens ont tous deux été accusés de plagiat par le créateur  faute d’avoir imité de trop près la fameuse semelle. Carmen Steffen représentant le mannequin brésilien  Gisèle Bündchen aurait démenti l’accusation en déclarant avoir inventé l’idée de la semelle rouge bien avant le concepteur français et ajoute « en 2009, lorsqu’il a ouvert une boutique au Brésil, à Sao Paulo, il a bien vu nos semelles et n’a pas porté plainte ». Mme Le Garrec responsable de la filiale française  se dit prête à trouver dans ses archives catalogues et preuves solides.

Louboutin joue également le gendarme dans le domaine de la musique, le rappeur Ol Kainry aurait fait les frais d’une appropriation incorrecte du nom de la marque dans son titre et clip « Sexy et Louboutin ». Le rappeur fut contraint d’annuler la sortie du morceau et de la vidéo. On ne doit décidément pas prendre à la légère l’image de la haute chaussure.  La campagne contre le Fake Louboutin se poursuit entre temps, le créateur a renouvelé son brevet en 2008 auprès de l’US Patent Trademark Office.

Louboutin, Yves Saint Laurent, semelle rouge

Aujourd’hui c’est à Yves Saint Laurent que le créateur donne du fil à retordre, Harley Lewin avocat new-yorkais du demandeur, est le maître du jeu à la barre. Coté YSL pas de remords à avoir, la semelle rouge ne fut qu’une déclinaison de semelle colorées et monochromes à l’ère de sa nouvelle collection chaussures. Incompréhension, jeu de marque, jeu de couleurs à quand la fin de la guerre Louboutin VS Yves Saint Laurent? À suivre…

Yves Saint Laurent, chaussures à semelle rouge

Loin des turbulences, la semelle Louboutin a toujours de quoi faire craquer les férues des talons ciselés. Tribute, Triptoo, Palais et Woodstock sont aux dernières nouvelles, les noms affriolant de sa nouvelle collection printemps 2011. Les temps sont durs diriez-vous, pas de soucis à se faire les emplettes astucieuses sont toujours au rendez-vous même quand la crise fait rage aussi bien chez le créateur que chez les adulatrices. Les deux sites de luxe mode et accessoires The Outnet ( lien : TheOutnet.com – il reste qu’une paire) et MyTheresa ( MyTheresa.com – en bas de la fenêtre) ont le coups de baguette magique qu’il vous faut. Les moutures nobles et raffinées Chrisitian Louboutin  sont soldées à des chiffres craquants, un petit shopping  bons plans vous tente ?

 

 

 

 

 

 

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here